Me Brusa aux soignants suspendus : présentez-vous au travail avec deux témoins 

Le président fondateur de Réaction19, l’avocat Carlo Alberto Brusa démarre fort :

« Justice, employeurs et syndicats ont été asservis au pouvoir »

Il explique pourquoi les syndicats et les associations humanitaires ne se sont pas battus pour la réintégration des personnels non vaccinés: c’est à partir de 12’ de la vidéo infra (vidéo du 22 novembre transférée de YouTube au site de Réaction19) https://reaction19.fr/

« parce qu’ils ont honte, parce que les syndicats ont vendu leur cul au pouvoir politique pendant la crise sanitaire, parce qu’ils continuent à toucher du fric… la CGT, FO… je leur crache à la figure… »

Carlo Alberto Brusa écœuré par les Restos du cœur 

« je leur ai envoyé de l’argent et ensuite j’ai appris que les gens ne pouvaient y rentrer que s’ils avaient le passe sanitaire. 

Parce que pour pouvoir continuer à toucher l’argent, eux aussi ont vendu leur âme au diable. 

Il fallait être vacciné pour aller chercher à manger. C’est une honte. Nous vivons le plus grand scandale humain… »

Vous devez aller au boulot. 

« Présentez-vous avec deux témoins, dites : je voudrais me faire vacciner et demandez le médecin du travail, demandez-lui de vous prescrire ce qu’il ne saura même pas prescrire ! Ils ne savent pas ! 

Parce qu’aujourd’hui, c’est la cacophonie pour le schéma vaccinal. Quand vous prenez les notes de la DGS (1), personne ne sait quel est le produit qu’il faut injecter ! 

Je mets au défi quiconque de montrer ce qu’il y a d’écrit dans votre lettre et si les modalités, dans le secteur privé, sont inscrites pour reprendre le travail. 

L’employeur a l’obligation de vous énoncer ces modalités dans sa lettre de suspension. Et les moyens pour pouvoir revenir. 

C’est lui qui doit pouvoir contrôler, mais contrôler quoi ? »

Plus précisément :

« pour respecter l’obligation vaccinale, il vous faut une prescription du vaccin (décret du 30 juillet). Or, le produit n’est pas inscrit. Quel ARN messager ? Quel produit ? Le vaccin bivalent ? Monovalent ? Mettez-les le dos au mur ! » (à 16’).

Aux soignants suspendus :

« Lisez la dernière note de la DGS du 22 novembre, il y a des vaccins suspendus ou arrêtés, y compris pour les rappels ! 

J’ai demandé à des médecins de m’expliquer le schéma vaccinal et de me donner le nom des produits et des médicaments qui peuvent être injectés : ils ne savent pas le faire ! 

Soignants suspendus, vous avez donc une arme fatale, et la même chose vaut pour le secteur public ! 

Allez avec des témoins à l’ARS, présentez-vous avec deux témoins et demandez le chemin vaccinal, pour celles et ceux qui sont astreints à l’obligation, exigez-le d’un médecin. 

Si vous n’obtenez aucune réponse, nous irons devant le juge. Il y a des moyens, mais vous devez arrêter de rester chez vous, il faut bouger… nous avons des exemples ».

Un des exemples cités est celui d’une femme qui s’est entendu répondre « de dégager » ; ses témoins en ont pris bonne note. 

« Nous avons pris acte. 

La femme est aujourd’hui devant le Conseil des prud’hommes pour licenciement et elle est inscrite  à l’ASSEDIC » (récit à 20’).

Vidéo intégrale intitulée « Les soignants, les oubliés de la République » https://reaction19.fr/

Toutes les vidéos https://videos.reaction19.fr/

Martine Wonner – « Rester droit quoi qu’il arrive et ne pas céder »

« Je ne pensais pas que les effets indésirables seraient aussi graves » 

(1) https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs-urgent_2022-83_vaccination_automnale_covid-19.pdf

Jacques CHASSAING 

Un commentaire sur « Me Brusa aux soignants suspendus : présentez-vous au travail avec deux témoins  »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s