Le comité exécutif du conseil municipal d’Odessa a soutenu une initiative visant à démonter un monument à l’impératrice russe Catherine II, communément appelée Catherine la Grande, qui a fondé la ville.

Une ville ukrainienne va démonter la statue de l’impératrice russe emblématique
Les autorités d’Odessa ont soutenu la décision de retirer une statue dédiée à Catherine la Grande, fondatrice de la ville.
Une ville ukrainienne va démonter la statue de l’impératrice russe emblématique.
Le monument à l’impératrice de Russie Catherine II est vu lors d’un rassemblement de militants ukrainiens qui demandent son retrait, dans le centre d’Odessa, en Ukraine. STR / NurPhoto via Getty Images


Le comité exécutif du conseil municipal d’Odessa a soutenu une initiative visant à démonter un monument à l’impératrice russe Catherine II, communément appelée Catherine la Grande, qui a fondé la ville.

« Les membres du comité exécutif ont soutenu le projet de décision sur le démantèlement et le transfert du monument aux fondateurs d’Odessa », a écrit le conseil municipal d’Odessa sur son canal Telegram officiel jeudi.

L’initiative sera maintenant soumise au vote des députés de la ville le 30 novembre, après quoi le monument pourrait être déplacé de la place Ekaterininskaya vers un « parc du passé impérial et soviétique » proposé.

Au début du mois, le maire d’Odessa, Gennady Trukhanov, a déclaré qu’il soutenait personnellement le plan après qu’un vote public ait montré que la majorité des habitants d’Odessa étaient favorables au démantèlement du monument, qui est désormais considéré comme un symbole de l’oppression russe.

Sur le million d’habitants que compte la ville, seuls 8 000 ont participé au vote. Quelque 3 900 ont voté pour la démolition, mais seuls 2 900 d’entre eux avaient un statut « confirmé », ce qui signifie qu’ils vivent effectivement dans la ville.

L’ancienne capitale du sud de la Russie renonce à son passé : Comment l’Ukraine détruit son patrimoine
Lire la suite L’ancienne capitale du sud de la Russie renie son passé : Comment l’Ukraine détruit son patrimoine
Le monument à la mémoire de Catherine la Grande, qui a fondé la ville d’Odessa à la fin du XVIIIe siècle, a été vandalisé à plusieurs reprises depuis que Moscou a lancé son offensive militaire contre Kiev fin février. Des vandales ont recouvert le monument de peinture rouge et laissé des inscriptions telles que « Ekaterina = Poutine » sur le piédestal.

L’initiative de retirer le monument a été officiellement soumise au conseil municipal par le président ukrainien Vladimir Zelensky en juillet, après qu’une pétition en ligne visant à remplacer la statue par l’acteur pornographique américain Billy Herrington eut franchi le seuil nécessaire pour être prise en considération sur le plan juridique. La pétition décrivait l’impératrice défunte comme une « figure historique controversée dont les actions ont causé de grands dommages à l’État et à la culture ukrainiens ».

Les autorités et les militants ukrainiens ont ciblé à plusieurs reprises des monuments historiques depuis que Kiev a adopté une loi de « décommunisation » en 2015. Si l’objectif déclaré était d’aider l’Ukraine à rompre avec son passé communiste, dans la pratique, cette loi a également été utilisée pour cibler tout point de repère pouvant être lié à la Russie.

Moscou a critiqué à plusieurs reprises Kiev pour ce qu’elle considère comme une « ukrainisation et une dé-russification forcées » visant à supprimer les droits d’environ un quart de la population du pays.

https://www.rt.com/russia/567136-odessa-catherine-great-monument/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s