Les Républicains s’engagent à appeler les 51 « pros » de la communauté du renseignement qui ont signé une lettre bidon affirmant que l’ordinateur portable de Hunter Biden était de la « désinformation russe ».

Si la façon dont Donald Trump a été traité par notre gouvernement avant, pendant et après sa présidence ne vous convainc pas que a) l’État profond est réel ; et b) qu’il protège les démocrates et la gauche politique – alors rien ne le fera.

Trump est devenu le premier candidat présidentiel de l’histoire du FBI à être espionné par cette agence. En tant que président en exercice, il a fait l’objet d’une enquête par un conseiller spécial et est à nouveau visé par un autre, son troisième. Il a été mis en accusation deux fois pour des choses qu’il n’a littéralement pas faites. De plus, le même État profond qui l’a pris pour cible protège son principal rival politique, Joe Biden, et la famille de ce dernier, l’une des plus corrompues de mémoire d’homme.

Mais finalement, il y a peut-être un rayon de lumière au bout d’un long et sombre tunnel.

Les républicains ont réussi à arracher suffisamment de victoires pour prendre le contrôle de la Chambre pour la première fois depuis 2018, et maintenant ils s’engagent à aller au fond de l’un des plus grands scandales à avoir jamais secoué Washington : Hunter Biden et son ordinateur portable compromettant.

Dans les semaines qui ont précédé l’élection de 2020 que les démocrates et leurs alliés de l’État profond étaient bien partis pour voler, le New York Post a publié des révélations qui ont fait l’effet d’une bombe concernant les pratiques commerciales corrompues de Hunter Biden, qui comprenaient des preuves que Joe Biden recevait des pots-de-vin grâce aux accords « commerciaux » de son fils, dont la plupart étaient conclus avec des entités étrangères désireuses de se rapprocher du président actuel (probablement parce que le vol a eu lieu dans les années précédant 2020).

Il était clair que le reportage était basé sur des données réelles trouvées sur un véritable ordinateur portable que Hunter Biden avait abandonné dans un atelier de réparation d’ordinateurs du Delaware, d’où les Biden sont originaires. Les photos et autres documents présents sur l’ordinateur portable révélés par le Post étaient manifestement authentiques et, qui plus est, les Biden n’ont jamais réfuté ces documents. Ils ont plutôt prétendu qu’il s’agissait de « désinformation russe », et ils ont été aidés dans ce mensonge par pas moins de 51 responsables actuels et anciens des services de renseignement américains qui ont tous signé une lettre disant que, oui, l’information ressemblait vraiment à une opération de désinformation russe.

Brighteon.TV
Les médias grand public ont consciencieusement joué leur rôle et ont refusé de rendre compte des documents relatifs à l’ordinateur portable, citant tous « l’évaluation de l’information par les responsables du renseignement ». Ainsi, l’histoire est essentiellement morte, et l’État profond a effectivement tué les chances de Trump d’être réélu en supprimant les votes dans certaines parties du pays et en les volant dans d’autres.

Dans une interview accordée à Newsmax TV lundi, le représentant James Comer (R-Ky.) a déclaré que les républicains allaient traîner les 51 responsables du renseignement devant diverses commissions de la Chambre des représentants afin de les interroger sur leur fausse insinuation concernant le matériel des ordinateurs portables.

« La famille Biden a un nombre sans précédent de 150 violations bancaires. On appelle ça des rapports d’activités suspectes. J’en ai deux en main. Rien qu’avec les deux que j’ai en main, je peux vous dire que c’est très sérieux et c’est pourquoi nous poursuivons une enquête sur Joe Biden », a-t-il déclaré.

« Les seules sources de revenus de Hunter Biden provenaient de la Chine et de la Russie, nos adversaires », a déclaré le membre du Congrès. « Donc, il prend de l’argent de la Chine et de la Russie pour l’influence apparemment, il n’y a pas d’autre façon de le dire. Et ensuite, selon lui-même, dans ses messages textuels et ses courriels, il fait ensuite volte-face et paie les frais de subsistance de son père. C’est pourquoi nous voulons les relevés bancaires. Donc, nous examinons les relevés bancaires et les violations bancaires. »

Pendant ce temps, certains de ces mêmes médias poubelles ont depuis « confirmé » que les documents présents sur l’ordinateur portable de Hunter Biden – y compris des photos de lui s’adonnant prétendument à des activités sexuelles et de drogue illégales – étaient authentiques, CBS News étant le dernier en date.

« CBS News a obtenu des données provenant d’un ordinateur portable censé avoir appartenu à Hunter Biden. Les données proviennent directement de la source qui a dit les avoir fournies au FBI sous assignation », a indiqué le média sur Twitter, accompagné d’un reportage vidéo.

Infowars.com

HuffPost.com

https://www.naturalnews.com/2022-11-22-republicans-to-call-intelligence-pros-said-hunter-biden-laptop-russian-disinformation.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s