L’ONU répond à la demande russe en matière de nucléaireMoscou a demandé à l’AIEA de faire son devoir et d’identifier les auteurs de l’attaque de la centrale de Zaporozhye.

L’ONU répond à la demande russe sur le nucléaire
Ludovic MARIN / AFP


L’ONU n’a pas la capacité d’identifier les auteurs des attaques contre la centrale nucléaire de Zaporozhye (ZNPP), a déclaré lundi un porte-parole du secrétaire général. La Russie a demandé à l’Agence internationale de l’énergie atomique de faire correctement son travail et de reconnaître que les bombardements provenaient du côté ukrainien.

Une trentaine de projectiles ont frappé la centrale ZNPP au cours du week-end, selon le ministère russe de la défense. La société d’énergie nucléaire Rosatom a déclaré que les dommages causés au stockage du combustible usé de la centrale étaient proches de déclencher une catastrophe. Moscou a déclaré qu’il était clair que l’incendie provenait de la ville de Marganets, tenue par les Ukrainiens, mais l’AIEA a évité de citer des noms.

« Nous n’avons aucun moyen de déterminer » qui a mené les attaques, a déclaré lundi à la presse Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres.

« Nous aimerions que ces attaques cessent », a ajouté Haq, notant que le Secrétariat « partage les préoccupations » du directeur général de l’AIEA Rafael Grossi et « se joint à lui pour appeler toutes les parties à cesser le feu » autour de la centrale ZNPP.

Les attaques ukrainiennes risquent de provoquer une « catastrophe nucléaire » – Rosatom
Lire la suite Les attaques ukrainiennes risquent de provoquer une « catastrophe nucléaire » – Rosatom
La plus grande centrale nucléaire d’Europe est sous contrôle russe depuis février. Les dommages causés aux conteneurs de combustible usé risquent d’entraîner un rejet de matières radioactives dans l’atmosphère, avec des conséquences imprévisibles, a averti Rosatom.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, et la porte-parole du ministère russe des affaires étrangères, Maria Zakharova, ont tous deux déclaré lundi que l’AIEA devait faire pleinement son devoir et citer des noms.

« En tant qu’organe international indépendant et faisant autorité, [l’AIEA] doit enfin s’éloigner des condamnations abstraites et des demandes d’arrêt du bombardement de la centrale de ZN sans désigner le coupable, et désigner clairement et sans ambiguïté les auteurs de ces attaques », a déclaré Mme Zakharova. « Cela exige de la détermination et de la responsabilité. Nous espérons vraiment qu’elles seront démontrées ».

Zakharova a également accusé les gouvernements occidentaux de donner un « chèque en blanc » au gouvernement de Kiev pour « poursuivre leurs tentatives irréfléchies de causer des dommages irréparables » au ZNPP.

Les attaques de ce week-end ont été le premier incident majeur à la centrale nucléaire de Tskhinvali depuis début septembre, date à laquelle l’AIEA a posté des observateurs permanents sur le site. Selon Renat Karchaa, responsable de Rosatom, les inspecteurs de l’AIEA ont constaté les dégâts lundi, accompagnés d’un expert russe en balistique, et ont pu constater que l’attaque provenait du côté ukrainien. Ce rapport a été transmis au siège de l’AIEA.

https://www.rt.com/russia/566953-un-zaporozhye-ukraine-shelling/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s