Le nouveau document de l’Agenda 2030 du G20 appelle à la création de passeports vaccinaux mondiaux

Les dirigeants du G20 ont adopté une déclaration commune appelant à la création de « réseaux mondiaux de santé numérique » qui s’appuient sur les passeports vaccinaux numériques COVID-19 existants.

Le G20 est officiellement terminé, et ce faisant, le G20 a publié un document PDF intitulé « 2022 G20 Bali Update on the G20 Action Plan on the 2030 Agenda for Sustainable Development and G20 Development Commitments ».

Ce document suit les progrès et l’état des engagements actifs du G20 en matière de développement. En plus d’assurer la responsabilité et la transparence, la mise à jour de Bali aide également les futures présidences du G20 à optimiser la contribution du G20 aux ODD et aux engagements de développement du G20.

Quel est son contenu ? À partir de la page 38 :

Dans la section Actions collectives et concrètes des groupes de travail et des flux de travail contribuant à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable, plus précisément sous la rubrique SDS Santé mondiale, on trouve le passage suivant :

« Reconnaître l’importance des normes techniques partagées pour faciliter les voyages internationaux sans rupture, l’interopérabilité, et reconnaître les solutions numériques et non numériques alignées sur les dispositions juridiques pertinentes des pays, y compris celles utilisées pour la preuve de vaccination COVID-19 ou la vérification des tests, ainsi que le RSI (2005) qui fournit un cadre juridique global pour faire face aux urgences de santé publique qui ont le potentiel de traverser les frontières. »

Et ce n’est pas tout…

« S’efforcer de progresser vers l’interopérabilité des systèmes, y compris les mécanismes qui valident la preuve de la vaccination, tout en respectant la souveraineté des politiques nationales de santé, et les réglementations nationales pertinentes telles que la protection des données personnelles et le partage des données ».

Et aussi…

« Reconnaître qu’une coopération mondiale continue est nécessaire pour instaurer la confiance entre les pays. Soutenir la poursuite du dialogue et de la collaboration internationale sur l’établissement de réseaux mondiaux de santé numérique de confiance dans le cadre des efforts visant à renforcer la prévention et la réponse aux futures pandémies. »

« Les étapes suivantes devraient capitaliser et s’appuyer sur le succès des normes existantes et des certificats numériques COVID19.

Enfin, à la page 12, sous la rubrique Scaling-up Financing for Sustainable Development, il est mentionné :

« Discuter des moteurs de l’utilisation des devises dans le commerce et la finance ainsi que du développement des marchés de capitaux en monnaie locale et discuter des implications macro-financières des monnaies numériques des banques centrales (CBDC) pour le système monétaire et financier international. »

Tout tourne autour de l’agenda mondialiste, les gens. L’Agenda 2030 est cet agenda. Les mondialistes utilisent le changement climatique, la guerre et le COVID pour créer un enfer numérique sur terre.

Au cours de l’un des sommets, le ministre indonésien de la santé, Budi Gunadi Sadikin, a déclaré ce qui suit :

« Mettons en place un certificat de santé numérique reconnu par l’OMS. Si vous avez été vacciné ou testé, vous pouvez vous déplacer. Ainsi, pour la prochaine pandémie, au lieu d’arrêter la circulation des personnes à cent pour cent, ce qui a [effondré] l’économie à l’échelle mondiale, vous pouvez toujours assurer une certaine circulation des personnes. »

Cette recommandation du G20 est également synchronisée avec la feuille de route de l’UE sur les vaccins, qui prévoit également, pour 2022 et au-delà, que la « proposition de la Commission pour une carte/passeport de vaccination commune pour les citoyens de l’UE – envisagée dans le format de la proposition de la Commission pour le règlement sur l’espace européen des données de santé : » Et d' »élaborer des orientations pour surmonter les obstacles juridiques et techniques qui entravent l’interopérabilité des systèmes nationaux d’information sur la vaccination. »

Klaus Schwab a annoncé au B20, une émanation du G20 principal, que ce monde doit subir une restructuration profonde et systémique.

Il parle de restructuration et de transition pour réaliser leur programme de dystopie durable, c’est-à-dire une société hautement contrôlée sous le nom de « net zéro ».

Les mondialistes ne cachent plus leur programme : Pour avoir le « privilège » de voyager, ils veulent que chacun montre ses « papiers numériques » et se soumette à un système d’identité numérique tout-puissant.

Sans le système d’identité numérique sur votre téléphone, vous ne pouvez pas quitter votre maison. Il y a des chances qu’ils ne vous laissent aller qu’à l’épicerie ou à la pharmacie.

Une fois que nous aurons une CBDC, il sera encore plus facile de l’appliquer. Dès que vous sortez de votre rayon de mouvement pré-approuvé, votre argent cesse de fonctionner.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s