Pour le journaliste Ivan Rioufol, la crise sanitaire est un scandale politique

par Nexus.

Présent sur le plateau de CNews, le journaliste Ivan Rioufol, qui s’est fait le porte-voix des non-vaccinés durant la crise sanitaire, s’est exprimé sur le scandale politique de la crise Covid.

Invité à s’exprimer sur la crise sanitaire sur CNews, le journaliste, non vacciné, Ivan Rioufol ne mâche pas ses mots. 

Un scandale politique

« Le scandale a été de vouloir appliquer un ordre sanitaire implacable avec un refus du discours alternatif et c’est ceci qui commence à apparaître », explique le journaliste. « Le premier scandale qui apparaît est un scandale politique sur cette incapacité d’une démocratie de vouloir admettre une parole dissidente, de vouloir admettre que des médecins aient revendiqué leur liberté de prescrire. »

Selon le journaliste, le message martelé par le gouvernement « Vaccinez-vous pour protéger les autres » était, dès le départ, un slogan « faux, qui ne correspondait pas du moins aux réalités du terrain ». M. Rioufol dénonce ensuite l’impossibilité pour les scientifiques, les médecins ou toute autre personne « qui faisaient valoir un peu de prudence, voire de réticence à se faire vacciner, de se faire entendre », et ajoute : « Tous ceux-là ont été accusés d’être des parias, d’avoir du sang sur les mains », alors même que le vaccin « expérimental » ne protège ni de la contamination ni de la transmission.

https://odysee.com/$/embed/@LeDissident:c/ivan-rioufol-n-a-pas-mache-ses-mots:8?r=6rKHgmeCEdX1bto9c7WSjHtJta1RbQZy

Fact-checkers au service de l’État

Le journaliste s’en prend ensuite aux fact-checkers, « qui sont là toujours pour essayer de conforter le discours officiel ». Lorsqu’une dirigeante de Pfizer a expliqué devant le Parlement européen que les vaccins n’avaient pas été expérimentés dans leur non-transmissibilité, ceux-ci « ont dit que cette révélation n’en était pas une, parce qu’il n’avait jamais été dit que ce vaccin empêchait les transmissions, mais ceci est faux car j’ai retrouvé une affirmation de la HAS du 3 juin 2021 qui assurait que les vaccins à ARN messager réduisaient de 80 à 90% le risque de transmission du virus, or quand cette affirmation est dite, elle est déjà contredite par tous ceux […] comme les Pr Raoult ou Perronne, qui sous les huées expliquent que ce n’est pas exact et qu’il faudrait avoir plus de prudence ».

Nos libertés bafouées

Pour finir, Ivan Rioufol dénonce la suspension des soignants refusant d’être vaccinés, en rappelant le choix de l’Italie de les réintégrer. « À partir du moment où le vaccin ne protégeait pas des transmissions, tout tombe à l’eau, singulièrement, les pass sanitaires, les pass vaccinaux, et tout cet ordre sanitaire. » Et il ajoute : « Nous ne sommes pas en dictature, j’entends bien, mais malgré tout, quand vous avez forcé des gens à baisser l’échine et à rendre à l’État une partie de leurs libertés individuelles, vous rentrez […] dans un processus liberticide. »

source : Nexus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s