Consultations possibles à l’OTAN après un  » tir de missile  » en Pologne Varsovie met ses troupes en état d’alerte et pourrait décider d’invoquer l’article 4 de l’OTAN….ATTENTION L OTAN EST RESPONSABLE DES GUERRES DANS LE MONDE ET DE MILLIONS DE MORTS …ILS CHERCHENT A NOUVEAU UNE GUERRE ? NE TOMBEZ PAS DANS CE PIEGE ODIEUX !!! DES MEDIAS MENTEURS ET DE CES FOUS CRIMINELS OTAN ET USA ….

Consultations possibles à l’OTAN après un  » tir de missile  » en Pologne
Varsovie met ses troupes en état d’alerte et pourrait décider d’invoquer l’article 4 de l’OTAN.
Consultations possibles à l’OTAN après le « tir de missile » de la Pologne
Photo d’archive :

Des troupes américaines, britanniques et polonaises s’entraînent à Nowa Deba, en Pologne, le 21 septembre 2022 © Omar Marques/Getty Images
La Pologne a mis son armée en état d’alerte et discute de l’opportunité d’invoquer l’article 4 de l’OTAN, ont déclaré mardi soir des responsables à Varsovie. Le gouvernement enquête toujours sur la cause des explosions dans un village près de la frontière avec l’Ukraine, que Kiev a imputé à la Russie.

L’article 4 est un mécanisme invoqué lorsqu’un membre de l’OTAN se sent menacé, qui nécessite des consultations avec les 29 autres États membres et une décision consensuelle sur la marche à suivre. Il est différent de l’article 5, qui oblige le bloc à défendre un membre attaqué de l’extérieur.

Le porte-parole du gouvernement polonais, Piotr Mueller, a appelé le public et les médias à « ne pas publier d’informations non confirmées » et a déclaré qu’il ne répondrait plus à aucune question sur l’incident jusqu’à nouvel ordre.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré que les 30 membres de l’organisation se consultaient sur l’incident survenu en Pologne et que tous les faits devaient être établis.

La Russie nie avoir frappé la Pologne avec des missiles
Lire la suite La Russie nie avoir frappé la Pologne avec des missiles.
Les médias locaux ont rapporté que deux civils sont morts à Przewodow, dans la province polonaise de Lublin, juste de l’autre côté de la frontière avec l’Ukraine. Des photos et des vidéos du village, publiées par les médias polonais, montrent des fragments de missiles sans marquage. De nombreux médias les ont identifiés comme des fragments d’un missile de défense aérienne S-300, en service dans l’armée ukrainienne, mais cela n’a pas encore été officiellement confirmé.

Alors que l’agence AP a rapporté que les missiles étaient « russes », citant un responsable anonyme du renseignement américain, le Pentagone a déclaré qu’il ne disposait d’aucune information pour corroborer cette affirmation. Varsovie s’est également abstenue d’accuser Moscou.

Cela n’a pas empêché le président ukrainien Vladimir Zelensky de le faire, cependant. Il a affirmé que l’incident de Przewodow était une frappe de missile russe contre le territoire de l’OTAN et une attaque contre la « sécurité collective », exhortant le bloc à agir contre l’État « terroriste ».

Le ministère russe de la Défense a déclaré dans un communiqué que les fragments de missiles montrés par les médias polonais n’avaient « rien à voir avec des armes russes. » Aucune frappe de missile n’a été effectuée contre des cibles situées près de la frontière polono-ukrainienne, et toute information affirmant le contraire est « une provocation délibérée visant à envenimer la situation », a ajouté Moscou.

https://www.rt.com/news/566591-poland-nato-article4-ukraine/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s