Erin go Britain ? L’Irlande envisage de promulguer un projet de loi criminalisant la possession de matériel haineux….ATTENTION ILS VEULENT NOUS PRIVER DE NOS LIBERTES ….

Nous avons récemment discuté de la condamnation troublante d’un homme en Grande-Bretagne pour son « idéologie toxique ». Aujourd’hui, l’Irlande semble prête à reproduire cette affaire à l’identique. Le projet de loi 2022 sur la justice pénale (incitation à la violence ou à la haine et délits de haine) criminaliserait la possession de matériel jugé haineux. Il s’agit d’une attaque frontale contre les droits d’expression et d’association. La loi permettrait de prendre des mesures autoritaires radicales pour définir les points de vue opposés comme étant haineux. L’Irlande semble reprendre à son compte la criminalisation de la liberté d’expression de la Grande-Bretagne, un pouvoir abusif autrefois utilisé contre les Irlandais.

(Article de Jonathan Turley republié de JonathanTurley.org)

La loi est un cauchemar pour la liberté d’expression. Avant même d’aborder le crime de possession de matériel nuisible, la loi « prévoit un délit d’apologie, de négation ou de banalisation grossière des génocides, des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et des crimes contre la paix ». Le crime d’apologie, de négation ou de banalisation grossière » d’un comportement criminel ferait rougir la plupart des autocrates. L’absence de toute définition significative invite à une application arbitraire. La loi déclare expressément l’intention de combattre « les formes et les expressions du racisme et de la xénophobie par le biais du droit pénal ».

Ce qui est si frappant dans cette loi, c’est l’absence totale d’excuses dans l’utilisation du droit pénal pour restreindre non seulement la liberté d’expression mais aussi la liberté de pensée. Elle permet de poursuivre des citoyens pour « préparation ou possession de matériel susceptible d’inciter à la violence ou à la haine contre des personnes en raison de leurs caractéristiques protégées ». Cela pourrait s’attaquer profondément à l’expression non seulement politique mais aussi littéraire.

Brighteon.TV
L’intérêt des Irlandais à assumer de telles mesures autoritaires fait froid dans le dos compte tenu de leur propre histoire sous la domination britannique, y compris les violentes répressions de manifestations non violentes comme le « Bloody Sunday ». La liberté d’expression est aujourd’hui en chute libre en Grande-Bretagne et l’Irlande semble désireuse de suivre le mouvement.

Le déclin de la liberté d’expression au Royaume-Uni préoccupe depuis longtemps les défenseurs de la liberté d’expression (ici et ici et ici et ici et ici et ici et ici). Une fois que vous commencez, en tant que gouvernement, à criminaliser la parole, vous vous retrouvez sur une pente glissante de censure. Ce qui constitue un discours de haine ou des « communications malveillantes » reste une question hautement subjective et nous avons assisté à une expansion constante des termes, mots et gestes interdits. Cela inclut désormais la criminalisation des « idéologies toxiques ».

En vertu de cette loi pernicieuse, un juge peut ordonner la perquisition d’un domicile sur la seule base de la déclaration sous serment d’un agent de police selon laquelle il a des motifs « raisonnables » de croire que du matériel illégal peut être présent au domicile d’une personne.

Une fois encore, l’adoption de ces lois par les Irlandais est d’une ironie écrasante. Frank Ryan, qui s’est battu contre le traité, s’est fait le porte-parole de nombreux radicaux en déclarant que « tant que nous aurons des poings et des bottes, il n’y aura pas de liberté d’expression pour les traîtres ». Ces forces anti-traité ont rejeté la conception de la liberté d’expression qui a longtemps défini les nations occidentales. Aujourd’hui, l’Irlande déclare « pas de liberté d’expression pour les haineux » et assume l’autorité de définir qui sont les haineux et qui ne le sont pas.

Le peuple irlandais a lutté pendant des générations pour l’égalité et la liberté. Prendre maintenant le parti de supprimer les points de vue revient à se moquer de cette longue lutte.

Plus d’informations ici :  JonathanTurley.org

Liens ici

More news on big government

Erin go Britain? Ireland considers enacting a bill criminalizing the possession of hateful material

Showdown slow down

The aftermath and after that

The “first worldwide global revolution” is now underway, says financial author Bob Moriarty

AstraZeneca drops plan to seek US approval for its COVID-19 vaccine

Nevada just voted a law into existence that will make it a CRIME to criticize transgenderism, even for children

Briton sentenced to 6 months behind bars for selling mince pies during COVID lockdown

Tucker Carlson: Dems conditioning Americans to passively accept ELECTION THEFT

Former Vatican Auditor General sues Holy See for nearly $10 million, threatens to reveal financial corruption

Civil rights sell-out: Biden State Department gives law enforcement, intelligence agencies unrestricted access to personal data on millions of Americans

https://www.naturalnews.com/2022-11-14-ireland-criminalizing-the-possession-of-hateful-material.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s