Les décès excessifs, toutes causes confondues, ont augmenté de 1 314 % au cours des six derniers mois par rapport à 2020 et de 731 % par rapport à 2021.

Les données officielles du gouvernement britannique confirment tristement que la surmortalité, toutes causes confondues, a augmenté de façon choquante de 1 314 % au cours des six derniers mois en 2022 par rapport à la même période en 2020, et de 731 % par rapport à la même période en 2021.

L’Office for National Statistics (ONS) a publié une mise à jour hebdomadaire des décès enregistrés en Angleterre et au Pays de Galles, qui peut être consultée ici.

Leur dernière mise à jour, publiée le 8 novembre, couvre les décès enregistrés jusqu’au 28 octobre 2022.

Malheureusement, cette mise à jour révèle depuis un certain temps déjà que l’Angleterre et le Pays de Galles enregistrent chaque semaine un nombre important de décès excessifs. Depuis si longtemps qu’il faut remonter à la mi-avril pour se souvenir d’une période où les décès étaient inférieurs à la moyenne sur cinq ans.

Source

Mais ce qui est le plus inquiétant à propos de tous ces décès excédentaires survenus cette année, c’est qu’ils ne peuvent pas tous être attribués au Covid-19, même si un nombre important de personnes seraient encore décédées à cause de la maladie, alors que la grande majorité des gens étaient au moins doublement vaccinés.

Au contraire, nous assistons à une augmentation considérable des décès dus à d’autres causes.

L’ONS fournit un lien vers une feuille de calcul dans ses mises à jour qui contient des chiffres sur les décès non-Covid-19 et les décès Covid-19 jusqu’à la première semaine de 2020. Cette feuille de calcul, qui peut être téléchargée ici, contient également le nombre moyen de décès sur cinq ans.

Selon l’ONS, des décès en excès ont été enregistrés en Angleterre et au Pays de Galles sur une base hebdomadaire depuis la semaine 16 (semaine débutant le 18 avril) de 2022.

Les deux seules semaines où l’on n’a pas enregistré de décès en excès depuis le 18 avril sont celles qui coïncident avec le jubilé de platine de la Reine et les funérailles de la Reine, pour lesquelles les enregistrements des décès ont été retardés en raison des jours fériés.

Nous avons donc examiné les chiffres pour 2022, de la semaine 16 à la semaine 43 (les données les plus récentes) et les avons comparés à ceux de 2020, 2021 et à la moyenne sur cinq ans.

L’ensemble des données fournies par l’ONS révèle que le nombre total de décès entre les semaines 16 et 43 dans la moyenne quinquennale 2015-2019 s’élève à 264 180.

Le graphique suivant montre le nombre total de décès non liés à la maladie de Covid-19 survenus entre les semaines 16 et 43 au cours des trois dernières années.

Source Data

Comme vous pouvez le constater, il y a eu beaucoup plus de décès en 2022, toutes causes confondues sauf Covid-19, qu’en 2021 et 2020.

Le graphique suivant montre précisément combien de décès supplémentaires (surmortalité) il y a eu entre la semaine 16 et la semaine 43 au cours des trois dernières années, par rapport à la moyenne sur cinq ans.

Selon l’ONS, il y a eu 1 492 décès excédentaires non liés à Covid-19 en 2020. Ce chiffre a presque doublé en 2021 pour atteindre 2 537. Mais la situation a pris une tournure choquante en 2022, avec 21 107 décès en excès par rapport à la moyenne sur cinq ans.

Cela signifie que les décès excédentaires en 2022 non liés au Covid-19 sont 731% plus élevés qu’en 2021 et 1 314% plus élevés qu’en 2020, ce qui est choquant.

La question est : pourquoi ?

Eh bien, c’est à votre gouvernement de le savoir et à vous de ne jamais le découvrir. Mais vous pourriez trouver des réponses en contactant les amis dispendieux de votre gouvernement, Pfizer et Moderna.

Si les 21 107 décès supplémentaires en 2022 sont choquants, ils ne tiennent pas compte du fait que 14 616 autres personnes seraient également mortes de Covid-19 entre les semaines 16 et 43 de 2022.

Cela signifie qu’il y a eu en réalité 35 723 décès en excès en Angleterre et au Pays de Galles depuis que la tendance hebdomadaire de milliers de personnes mourant plus que d’habitude a commencé à la mi-avril 2022. Et si l’on inclut l’Écosse dans ces chiffres, le nombre de décès en excès passe à 39 121.

Les grands médias vont-ils un jour commencer à faire du bruit à ce sujet ?

Le gouvernement va-t-il un jour commencer à enquêter sur cette affaire et à mettre en place des plans pour mettre fin à ce cycle sans fin de décès ?

Ou bien vont-ils continuer à faire comme si tout cela était normal ? Parce que ce n’est pas normal. C’est choquant.

Mais peut-être que c’est ce que le gouvernement voulait dire quand il disait que nous devions tous nous habituer à vivre (ou non) dans une nouvelle normalité.

Un commentaire sur « Les décès excessifs, toutes causes confondues, ont augmenté de 1 314 % au cours des six derniers mois par rapport à 2020 et de 731 % par rapport à 2021. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s