Demi-victoire pour Trump, demi-défaite pour Biden ?

A 19 heures en France, donc 13 heures sur la côte Est et 10 heures sur la côte Ouest, il est clair qu’il n’y aura pas de tsunami républicain pour les midterms.

Les démocrates devraient perdre la Chambre des représentants mais sans perdre la face.

203 sièges pour les républicains et 176 pour les démocrates. Ces derniers ont perdu 6 sièges et les républicains en ont gagné 3. Ceci à 19 heures Paris.

Et il se pourrait bien que Biden soit en mesure de conserver le Sénat. Une déception pour Trump.

En effet, sur les 35 sièges à renouveler dans la chambre haute, 14 sont démocrates et 21 sont républicains, ce qui rend l’obstacle plus difficile pour le camp de Donald Trump, qui remet en jeu davantage de sièges que son adversaire.

A 19 heures, nous sommes à 48/48. Les républicains devraient gagner le Nevada et l’Alaska. Les démocrates vont rafler l’Arizona et la Géorgie. Ce qui donnera 50/50.

Mais Kamala Harris étant présidente du Sénat de droit, cela donne 51 sièges aux démocrates. Situation inchangée sauf coup de théâtre.

Cette élection confirme la coupure de l’Amérique en deux camps irréconciliables, Biden restant pour de nombreux Américains, le président illégitime qui a fraudé en 2020.

Les rumeurs de fraude vont bon train sur les réseaux sociaux et il faudra attendre les résultats définitifs, surtout pour le Sénat, pour connaitre les réactions des électorats des deux camps.

Si le Sénat reste démocrate, Biden ne pourra pas beaucoup agir, mais il pourra bloquer toute loi issue de la Chambre des représentants.

Car contrairement à la France, où le Sénat n’a qu’un rôle consultatif et ne sert pas à grand chose, en Amérique, le pouvoir législatif se partage équitablement entre les deux chambres. L’une des chambre peut introduire une loi, mais l’autre instance doit donner son aval ou pas.

De plus, si d’aventure les républicains décidaient de lancer une procédure de destitution contre Biden, celle-ci aurait de fortes chances d’être bloquée par la chambre haute.

La grande inconnue, évidemment, puisque Biden a entrainé le monde occidental dans une guerre par procuration contre la Russie, est de savoir si la chambre des représentants peut imposer à l’exécutif de lancer des négociations de paix entre Moscou et Kiev.

En clair, les républicains vont-ils bloquer les aides à l’Ukraine, puisque c’est la Chambre des représentants qui décide des impôts et taxes.

Une demi-victoire pour Trump ou une demi-défaite pour Biden, voilà qui ne facilite pas l’action.

Jacques Guillemain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s