SURMORTALITE RECORD DANS LES EHPADS EN 2022: Rivotril? Doses de rappel? ce n’est ni la canicule ni la covid et c’est pire qu’en 2020…

C’est pire qu’en 2020 et personne n’en parle, et s’ils le font, tout se résume à la canicule….

1 POURTANT AVANT LA CANICULE une surmortalite de 15% si l’on compare à 2019

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4487988?sommaire=4487854

En cinq mois, au 1er juin 2022 on comptait 41363 personnes décédées dans les EHPAD (non transferées à l’hopital) contre 39406 l’année précédente , soit 2000 de plus et 5% de hausse sur 2021

Pour le début de l’année 2021 on puvait encore incriminer la covid mais pas en 2022 ; tous boostés et reboostés donc protégées

En année normale, avant la covid on comptait en mai 2019, 33941 décès, la surmortalité est donc de 15% et la pyramide des âges est hors de cause au contraire , on ne trouve pratiquement pas de boommers en Ehpads mais des personnes de plus de 85 ans nées pendant la guerre ( peu nombreuses ) ou avant la guerre . Les plus de 85 ans en 2022 sont même moins nombreux qu’en 2019

Au 1er juin la canicule n’ a pas commencé en 2022

Au 19 septembre, derniers chiffres connus , on compte 66 605 décès en 2022, 62487en 2021 et 53157 en 2019. La période intégre la canicule , la surmortalité est de 7,5% par rapport à 2021 et de 21% par rapport à 2019.

Comparons avec 2020 année avec covid et sans vaccins , on comptait au 1er juin 2020 39576 décès en Ehpad au terme de la première vague de covid et de Rivotril, pas plus qu’en 2021 avec les deux doses et 5% de moins qu’en 2022 avec les 4 doses

Au 19 septembre 2020 on comptait 61582 décès, 10% de moins qu’en 2022 avec cinq doses

Conclusions: Même si la canicule a eu un impact sur la mortalité 2022, ses effets déduits il existe une surmortalité d’au moins 15% entre 2022 et une année d’avant covid et la surmortalité est encore supérieure à celle de 2020 ou 2021 et ce d’au moins 5%

2)Les boosters n’ont manifestement pas permis le retour à la normale dans les EHPADS. Au mieux ils ne protègeraient pas des formes graves et si la covid n’est pas en cause que se passe t il ?

Plusieurs études permettent d’envisager la responsabilité des doses de rappel

Les plus vieux sont les plus contaminés; regardez cet été un taux d’incidence des plus de 90 ans (5 doses) 4 fois plus importants que les enfants…………..SYSTEME IMMUNITAIRE SABOTE

4eme dose et tout bascule : 19% de la population et 53%des décès covid

Les injections font vieillir les cellules à une vitesse accélérée, facilitent les cancers , une étude japonaise préconise un adjuvant anticancéreux si l’on veut POURSUIVRE LES VACCXXX

Étonnante corrélation entre taux de vaccination #COVID19 avec booster et taux de surmortalité en Europe toutes causes confondues.

Se pose également la question des traitements non seulement pour la covid mais également pour d’autres maladies respiratoires qui ne seraient plus soignées qu’au doliprane et au Rivotril

Le Rivotril permet se soulager les mourants en facilitant leur mort mais en aucun cas il ne devrait être utiliser sans auparavant avoir soigné (oxygène à haut débit et protocoles efficaces) / Le scandale du printemps 2020 a t il cessé???? Regardez en février mars 2022

Le sénateur ALAIN HOUPERT POURSUIVI PAR LE TELETOUBIB JEROME MARTY et l’Ordre pour avoir dénoncé le massacre des vieux au RIVOTRIL

Mesdames messieurs,

@BernardJomier, médecin de formation, parle de « soulager des patients » covidés, donc en détresse respiratoire, avec un médicament dont la première contre-indication au Vidal est … insuffisance respiratoire grave. Just facts. Chacun en tirera ses conclusions.

MERCI AU BLOG DE MON AMI GIBERTIE ABONNEZ VOUS SVP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s