Macron prétend expulser les clandestins, mais veut les régulariser en masse

L’hypocrite Macron prétend expulser les clandestins mais « en même temps », il veut les régulariser en masse.

Après 29 lois sur l’immigration depuis 1980, Macron prépare sournoisement la 30e, la pire de toutes

Alors que la France est en train de crever de son immigration, source de bien des maux, Macron et le patronat veulent toujours plus d’immigrés pour travailler dans les secteurs en pénurie de main-d’oeuvre.

Tout d’abord, je pose deux questions à tous ces patrons qui se foutent visiblement de l’avenir de la France et évacuent la tragique fracture identitaire et le ratage absolu de l’intégration, pour satisfaire leurs seuls intérêts de court terme :

1) Où en seront leurs petites affaires quand la France sera devenue un pays totalement libanisé, ingouvernable et économiquement détruit ? Car la libanisation est bien en marche depuis quarante ans.

2) Pourquoi, avec 6 millions de chômeurs et 1 million de clandestins au bas mot, la France manque-t-elle de bras ?

L’immigration est devenue un fléau national qui nivelle le pays par le bas

  • Le niveau scolaire s’effondre, la France recule systématiquement dans le classement Pisa. Nos enfants sont devenus des cancres en maths et en français et nos enseignants veulent fuir les zones à forte densité d’immigrés, où toute discipline a disparu, où diverses disciplines sont contestées et où l’insécurité explose. Les hussards de la République n’ont plus aucune autorité et ne sont plus respectés. Quant aux diplômes, ils sont de plus en plus bradés.
  • Le coût de l’immigration nous entraîne par le fond. Chaque migrant coûte 13 000 euros par an au contribuable. Les mineurs isolés, toujours plus nombreux coûtent 3 milliards à la société, à raison de 50 000 euros par an et par mineur. Les études les plus sérieuses chiffrent le coût de l’immigration à plus de 100 milliards par an, nos immigrés coûtant plus cher en social et dépenses diverses que leur contribution au PIB.
  • La France est devenue le pays le plus dangereux d’Europe, avec plus de 1000 agressions gratuites par jour. Les 2/3 de nos détenus sont musulmans selon Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe et les 4/5 des places de prison sont occupées par des criminels d’origine immigrée, qu’ils soient français ou étrangers. Ceux qui en doutent peuvent se référer aux chiffres de la police judiciaire ou de l’administration pénitentiaire. A Paris ou Marseille, un acte de délinquance sur deux est commis par un étranger, en toute impunité ou presque. Notre justice est la plus laxiste au monde. Il n’est pas rare de voir un malfrat jugé pour un crime, ayant déjà 50 mentions à son casier.
  • L’intégration est un échec total et on assiste à une dangereuse islamisation de la société qui n’augure rien de bon pour les générations futures. 75 % des jeunes musulmans placent la charia avant la loi républicaine. Nombre d’entre eux ne se sentent pas français. A l’heure où la guerre revient en Europe, on imagine l’ampleur du désastre si la France entrait en conflit avec un pays quelconque, musulman ou pas. Mais tout cela est largement occulté. Et selon la Fondapol, la France concentre à elle seule près de 44 % des attentats islamistes et 42 % des victimes en Europe.

Voici ce que la droite pensait de l’immigration en 1990 (texte intégral), avant de trahir le peuple français et de renier son discours patriote. Par conséquent, elle est la principale coupable du naufrage identitaire de la France. Qu’elle se taise !

https://www.vie-publique.fr/discours/227706-convention-des-etats-generaux-de-lopposition-sur-limmigration

Mais revenons à la loi de Macron et Darmanin, les fossoyeurs de l’identité française

Une loi, qui prévoit soi-disant davantage de fermeté envers les clandestins tout en créant un titre de séjour pour les étrangers capables d’occuper les métiers sous tension, est une arnaque. Une régularisation qui concerne les clandestins ou bien les étrangers non encore installés en France. Donc un fabuleux appel d’air pour toute la misère du monde. La France embauche en masse, qu’on se le dise !

Nous avons sans doute plus d’un million de clandestins

A population égale, les Anglais reconnaissent  en avoir plus d’un million. Pourquoi, avec nos ex-colonies, en aurions-nous moins ? Les Américains en ont 12 à 13 millions. Avec ses 500 millions d’habitants, l’Europe en a au moins autant. Par conséquent, la France, qui représente 13 % de la population européenne, héberge plus d’un million de clandestins.

120 000 OQRT sont établies chaque années et très peu sont exécutées. Le cumul serait de 600 000 clandestins en « attente » d’expulsion, sans parler de ceux qui sont passés au travers des contrôles. Ajoutons que l’AME soigne 300 000 clandestins chaque année, et c’est une minorité qui consulte, les autres préférant garder l’anonymat. Par conséquent, le million de clandestins, après des décennies d’invasion sans expulsions, n’a donc rien d’un délire d’extrême droite.

Darmanin veut être « méchant avec les méchants » et « gentil avec les gentils ». C’est là tout le côté machiavélique du « en même temps »

Il faut nous expliquer comment il va s’y prendre, vu que les pays censés reprendre leurs ressortissants refusent d’accorder les laissez-passer consulaires, sésame indispensable pour les reconduites. La planète entière sait que la France n’expulse pas, se couche misérablement et offre les prestations sociales les plus généreuses au monde, sans aucun contrôle, à tous ceux qui frappent à la porte.

On a vu ainsi un migrant percevoir 4 000 euros par mois pour trois chambres d’hôtel, sans jamais occuper l’hôtel avec sa famille. De simples fausses factures suffisent pour toucher le pactole mensuel. Il n’y a aucun contrôle. On comprend pourquoi le magistrat Charles Prats nous annonce entre 50 et 70 milliards de fraude sociale.

Darmanin se propose d’inscrire les sans papiers au fichier des personnes recherchées (FPR). Sans la bonne volonté et la coopération des pays de retour, je n’en vois pas l’intérêt.

Le nombre des recours dont disposent les clandestins en attente d’expulsion passerait de 12 actuellement à 4. Une simplification bienvenue, mais qui ne règle pas le nombre ridicule de places en centres de rétention ni celui des laissez-passer consulaires.

Rappelons que Macron avait promis 15 000 places de prison supplémentaires en 2017, il y en a 2 000 tout au plus. Il avait aussi promis 100 % d’expulsions pour les clandestins. Pourquoi se gêner ? Le peuple avale tout et revote pour lui, alors qu’il ne tient aucune de ses promesses.

Bref, tout cela, c’est de la poudre aux yeux. Le problème reste entier, tant que la France attire toute la misère du monde et n’expulse pas. Macron nous mène au désastre, à la ruine économique et à la désintégration de la nation.

Il faudrait au contraire, inscrire dans la loi que tout étranger entré illégalement en France, ne sera jamais régularisé et pourra être expulsé quelle que soit sa situation familiale et sa durée de séjour en France. Car, actuellement, tout clandestin a de très fortes chances d’être un jour régularisé, d’être inexpulsable s’il se marie et a un enfant, avec l’espoir d’être naturalisé puisque notre pays accorde la nationalité française à environ 120 000 personnes par an.

Darmanin veut être « gentil avec les gentils »

Les gentils, ce sont les clandestins, totalement hors-la-loi, mais qui travaillent. On a six millions de chômeurs toutes catégories confondues, un réservoir de plus d’un million de clandestins, et le patronat en redemande en dénonçant la pénurie de main d’oeuvre. Secteurs concernés : bâtiment, agriculture, restauration, etc. 360 000 emplois seraient à pourvoir.

Régulariser ces travailleurs illégaux, c’est donc une nouvelle pompe aspirante et c’est une prime à la fraude, accordée aux patrons qui embauchent des clandestins

Ce que prépare Macron, c’est une régularisation massive des sans papiers, sous couvert d’un marché du travail en manque de main d’oeuvre. 

Or, il faut savoir que, selon l’Insee, le taux de chômage est de 7 points de plus chez les immigrés que chez les natifs.

Le taux d’emploi chez nos immigrés est de 56 % contre 66 % chez les natifs et 69 % au sein de l’OCDE. Par conséquent, la France n’a nul besoin d’immigrés supplémentaires, qui alourdissent le budget social plus qu’ils ne contribuent à la richesse du pays.

Conclusion

Cette 30e loi sur l’immigration en quarante ans est encore une arnaque pour accélérer la société multiculturelle que nous imposent les mondialistes ennemis des nations. Pour ces illuminés, notre France millénaire n’appartient à personne en particulier et appartient à tout le monde en général. Tel est le credo mondialiste qui va nous détruire.

Ce que veut Macron, c’est une régularisation massive des clandestins sous couvert de pénurie de main d’oeuvre. 

Tout est à revoir dans notre politique d’immigration

Regroupement familial illimité, détournement du droit d’asile, expulsions inexistantes, filières clandestines insuffisamment traquées, justice laxiste, tout n’est que renoncement.

Au lieu d’ouvrir encore les vannes, il faut rétablir le délit de séjour irrégulier, rétablir la double peine pour les délinquants étrangers, supprimer les prestations sociales aux familles de délinquants, durcir les droits au chômage en cas de refus d’un emploi dans les secteurs sous tension.

Quand un pays dépense 800 milliards de social, record mondial en pourcentage du PIB,  pratiquement sans aucun contrôle de la fraude, il ne faut pas s’étonner que la valeur travail perde tout son attrait au profit de l’assistanat.

En Afrique, continent qui produit moins de richesses que la France, le PIB moyen par habitant est de 1 500 dollars par an. Et même beaucoup moins dans les pays du Sahel.

Pour une famille africaine avec 4 enfants, le RSA est environ de 1800 euros par mois. C’est davantage qu’une année de travail en Afrique perçu chaque mois !

Combien de ministres et de députés connaissent cette réalité ? La plupart ne connaissent rien de l’Afrique. La moitié des Africains n’ont ni eau ni électricité, ignorant le confort matériel.

Quand nos élus auront compris ça, ils sauront pourquoi notre assistanat démentiel ne pousse pas à travailler. Pour un Africain, le RSA c’est le jackpot inespéré sans besoin de travailler.

Et souvenez-vous de ce brave polygame de Bobigny, un Malien qui n’avait plus besoin de travailler avec ses 4 femmes et ses 46 enfants à la charge du contribuable, alors que la polygamie est interdite en France. Le symbole de la réussite dans son village maline, ainsi que pour tout Africain rêvant de l’Eldorado français.

https://www.lejdd.fr/Societe/Polygamie-Hortefeux-Lies-Hebbadj-199813-3102134

En France, depuis des décennies, je vous laisse calculer combien nous a coûté en social cette famille de 50 personnes, dont le chef a démarré comme « technicien de surface ». La France est bien le paradis de tous les déshérités de la planète et l’enfer des contribuables !

L ‘immigration coûte plus cher que ce que rapporte l’impôt sur le revenu

Pour 2023, voici les principales recettes prévues pour l’Etat :

TVA = 100 milliards, impôt sur le revenu = 87 mds, impôt sur les sociétés = 59 mds, TICPE = 18 mds

Jacques Guillemain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s