Pour Nathalie Yamb, le conflit en Ukraine « met à jour l’hypocrisie » de l’ordre mondial

par Sputnik Afrique.

La crise ukrainienne a bien révélé l’hypocrisie chronique qui s’applique dans le comportement de plusieurs États, estime l’activiste panafricaniste Nathalie Yamb. Dans un entretien avec Sputnik, elle cite en titre d’exemple la situation avec les céréales dont une faible proportion a été envoyée vers l’Afrique depuis les ports ukrainiens.

« Ce qui est bien avec ce conflit, c’est qu’il met à jour l’hypocrisie permanente sur laquelle s’était construite l’ordre mondial depuis trop longtemps », a estimé dans une interview à Sputnik l’activiste panafricaniste et camerounaise, Nathalie Yamb.

Aujourd’hui, tous les mensonges sont dévoilés, « tous les deux poids, deux mesures sont affichés et dans tous les domaines », a affirmé Mme Yamb. Tel est le cas avec les céréales et les engrais, dont une petite partie a été livrée vers le continent africain, a-t-elle souligné.

« Mais l’hypocrisie, c’est pas seulement ce qui concerne les céréales ou bien les engrais. L’hypocrisie, elle se révèle aussi dans toute sa laideur, dans tous les domaines : politique, diplomatique, culturel, sécuritaire, financier, sanitaire », estime l’interlocutrice de Sputnik, surnommée « la dame de Sotchi » en référence à sa prise de parole retentissante en marge du premier sommet Russie-Afrique en 2019.

Écroulement des fakes

Selon elle, le monde a la chance de pouvoir assister à l’écroulement des mensonges qui ont servi à « asseoir l’hégémonie occidentale sur le monde ».

« Et en tant qu’Africaine, la pandémie du Covid-19, et maintenant le conflit en Ukraine là, pour moi, ce sont des opportunités d’éveil, des opportunités de prise de conscience et des opportunités de prise de décision fondamentale pour l’envol de notre continent. Encore faut-il, que ceux qui prennent les décisions, soient aussi dans ce même état d’esprit », considère l’activiste panafricaniste.

En 2022, Nathalie Yamb s’est vue refusée l’entrée et le séjour sur le territoire français à cause de « diatribes récurrentes » visant la France et ses autorités, et dans lesquelles l’activiste « cautionne, voire encourage, le recours à la violence à l’encontre des symboles de la présence française en Afrique ».

Suspension de la participation à l’accord

Le 29 octobre, la Russie a suspendu sa participation à l’accord sur les céréales après une attaque de drones commise la même journée contre plusieurs navires russes dans la baie de Sébastopol, en Crimée. Ces bâtiments assuraient la sécurité du couloir céréalier, selon Moscou.

Le ministre russe de l’Agriculture, Dmitri Patrouchev, a annoncé que Moscou était prêt à envoyer, à titre gracieux, au cours des quatre prochains mois, jusqu’à 500 000 tonnes de céréales aux pays les plus pauvres.

D’après le porte-parole du Kremlin, seule une petite partie des céréales livrées dans le cadre de l’accord du blé a été envoyée aux pays les plus démunis, le reste étant destiné à des États non pauvres situés en Europe.

source : Sputnik Afrique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s