Lula élu président du Brésil

par RT France.

Luiz Inacio Lula da Silva, dit Lula, a remporté le second tour de l’élection présidentielle brésilienne, ce 31 octobre, battant le président sortant Jair Bolsonaro, selon les résultats officiels quasi-définitifs.

L’ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010) a été élu ce 31 octobre à la tête du Brésil en battant de justesse le président de droite sortant, Jair Bolsonaro, à 50,83% contre 49,17%, selon les résultats officiels quasi-définitifs, cités par l’AFP.

L’ex-sidérurgiste de 77 ans, qui avait connu la prison pour corruption (2018-2019) avant de voir ses condamnations annulées par la justice, effectuera son troisième mandat à la tête du pays, après ceux des années 2003 à 2010.

Dans les rues de Rio de Janeiro, les réactions étaient contrastées, à l’image du paysage électoral, entre les larmes des partisans du président sortant et la joie des électeurs du candidat de gauche.

Polémique autour de barrages filtrants ayant retenu des électeurs

Aucun incident violent n’est venu entacher le vote des quelque 156 millions de Brésiliens appelés aux urnes, selon l’AFP. Mais ce second tour a été marqué par une vive polémique autour de barrages filtrants de la Police routière fédérale (PRF) qui ont retenu des électeurs, notamment des régions pauvres du nord-est, fief électoral de Lula.

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses vidéo montraient des embouteillages monstres ou des autocars transportant des électeurs bloqués dans les barrages. Sur son compte Telegram, Lula avait jugé « inadmissible » ces barrages policiers, en dépit d’une décision judiciaire de la veille qui les interdisait. Mais Alexandre de Moraes, président du Tribunal supérieur électoral, a toutefois relativisé ces problèmes, affirmant en conférence de presse que, malgré des retards, « aucun autocar n’a rebroussé chemin et tous les électeurs ont pu voter ».

Une victoire saluée à travers le monde

Les dirigeants du monde ont unanimement salué la victoire de Luiz Inacio Lula da Silva.

« Ensemble, nous allons unir nos forces pour relever les nombreux défis communs et renouer le lien d’amitié entre nos deux pays », a écrit le président français Emmanuel Macron dans un message sur Twitter, quelques minutes après l’annonce des résultats de la présidentielle brésilienne, soulignant que cette élection ouvrait « une nouvelle page de l’histoire du Brésil ».

De son côté par voie de communiqué, Joe Biden a tenu à féliciter « Luiz Inacio Lula da Silva pour son élection à la présidence du Brésil à la suite d’élections libres, justes et crédibles ». Il a dit avoir « hâte de travailler » avec lui « pour poursuivre la coopération entre [leurs] deux pays ».

« Les résultats de l’élection ont confirmé votre grande autorité politique », a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans un télégramme adressé à Lula. « J’espère qu’en fournissant des efforts conjoints, nous ferons en sorte de poursuivre le développement d’une coopération russo-brésilienne constructive dans tous les domaines », a-t-il ajouté.

Sur Twitter, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a indiqué qu’il était « impatient de travailler de concert et de faire avancer les relations UE-Brésil » avec le gouvernement brésilien et le nouveau Parlement.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a quant à lui insisté dans un message Twitter sur le partenariat bilatéral et les priorité communes avec le Brésil, notamment « la protection de l’environnement ».

Même son de cloche du côté australien, le Premier ministre Anthony Albanese dit avoir « hâte de travailler avec [Lula] pour la protection de l’environnement ».

Du côté de l’Amérique Latine, le Mexique d’Andres Manuel Lopez Obrador a twitté « Lula a gagné, peuple béni du Brésil. Il y aura l’égalité et l’humanisme ». Même enthousiasme au Venezuela, le président Nicolas Maduro s’est réjoui de la victoire des « peuples déterminés à être libres, souverains et indépendants ! », en soulignant qu’« aujourd’hui au Brésil la démocratie [avait] triomphé », ajoutant un fraternel « félicitations Lula, je t’embrasse fort ! ».

Le président d’Argentine Alberto Fernandez évoque « une nouvelle ère dans l’histoire de l’Amérique latine. Un temps d’espoir et un avenir qui commence aujourd’hui » assurant être un partenaire avec qui Lula pourra « travailler et rêver grand pour la bonne vie de nos peuples ».

Plus laconique, le président cubain Miguel Diaz-Canel a juste écrit sur son compte twitter « nous t’embrassons frère, président Lula ».

Le président chilien Gabriel Boric a également twitté sobrement « Lula. Joie. » tandis que le président de l’Équateur Guillermo Lasso a félicité Lula « pour son élection à la présidence de la République fédérale du Brésil. En démocratie, nous continuerons à renforcer l’amitié et la coopération entre nos pays, pour des jours meilleurs pour nos citoyens. Notre région continue à s’intégrer dans la pluralité ».

source : RT France

MOTS CLÉS:

Un commentaire sur « Lula élu président du Brésil »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s