À la place de Zelensky, je raserais les murs…

À la place de Zelensky, je raserais les murs…

Tout d’abord, je voudrais dire à ceux qui s’impatientent et jugent que l’avancée russe n’est pas assez rapide, que tout cela est normal. Il faut bien comprendre que les Ukrainiens ont fortifié leurs positions face aux séparatistes depuis 2o14. Monter à l’assaut de cette « Ligne Maginot » serait suicidaire et trop coûteux en vies humaines.

La seule solution consiste à pilonner nuit et jour les fortifications, puis à contourner et encercler les unités bunkerisées. En faire des mini-Marioupol, en quelque sorte. Le tombeau de l’armée ukrainienne.

Mais chaque semaine, l’armée russe avance et les pertes ukrainiennes sont colossales. Il faut être fou comme Zelensky pour continuer cette guerre, alors que les refus de combattre et les désertions sont légion dans les rangs de son armée. Il va tout perdre.

Les langues se délient, les yeux s’ouvrent, même les plus idiots finissent par s’interroger.

Et si le héros Zelensky, le « Churchill ukrainien » au courage sublime, si l’idole de l’Occident, « le serviteur du peuple », le « Monsieur anti-corruption », le chouchou des médias, n’était en réalité qu’un mystificateur qui  a trompé toute la planète, fort de l’appui de Biden ?

Et s’il n’était qu’un infâme salaud qui pratique une criminelle fuite en avant, en sacrifiant son peuple et son pays  pour sauver sa propre peau ?

Car le véritable problème de Zelensky est qu’il a longtemps cru, naïvement, que Biden enverrait ses légions en Ukraine et que l’armée russe serait vaincue. Quelle naïveté ! Comme si l’Otan allait affronter la première puissance nucléaire au monde pour les beaux yeux de Kiev ! Comme si l’Ukraine, deux millièmes du PIB mondial, valait une troisième guerre mondiale ! Le saltimbanque aura tout fait pour embraser la planète, mais en pure perte. Biden est sénile mais pas fou.

Par conséquent, notre héros adepte du piano à queue et de la guitare à poil sait très bien que lorsque la guerre s’achèvera, par une défaite écrasante de l’Ukraine, il devra soit rendre des comptes, soit fuir dare-dare à l’étranger pour avoir menti à son peuple, pour lui avoir promis une victoire impossible, pour l’avoir saigné à mort et pour avoir conduit le pays à son dépeçage, en refusant obstinément de négocier dès le début de la guerre et d’appliquer les accords de Minsk. Ce sont les régions les plus riches que Zelensky va devoir céder à Moscou.

Tout le monde sait que Zelensky est corrompu jusqu’à la moelle, cité par les Panama Papers pour avoir détourné des millions de dollars dans les paradis fiscaux. Articles et vidéos circulent de plus en plus.

https://www.rfi.fr/fr/europe/20211003-les-pandora-papers-r%C3%A9v%C3%A8lent-l-%C3%A9vasion-fiscale-de-plusieurs-chefs-de-gouvernement

Tout le monde sait que dans son armée, des soldats sans foi ni loi revendent les armes fournies par l’Occident, armes qui se retrouvent dans les circuits mafieux des Balkans et bientôt dans nos banlieues. Seulement 30 % des armes arrivent sur le front.

Tout le monde sait que des unités nazifiées se sont comportées comme des barbares durant la guerre du Donbass, tuant, violant, torturant leurs prisonniers, civils et militaires. Mais l’Occident préfère taire les rapports et les témoignages accablants de l’ONU, d’Amnesty International, de Human Right Watch et de la Croix-Rouge.

Tout le monde sait que les crimes de guerre russes, que Zelensky dénonce dans médias depuis plus de cinq mois, sont en réalité des scènes de crimes de guerre montées de toutes pièces par le SBU.

https://www.public.fr/News/Civils-executes-a-Boutcha-les-Russes-sont-convaincus-que-les-Ukrainiens-ont-tout-mis-en-scene-1704499

Tout le monde sait que ce sont des munitions ukrainiennes ou des Himars américains qui se sont abattus sur la gare de Kramatorsk, sur la prison d’Olenivka, où sont enfermés les membres des unités Azov, ou encore sur la centrale nucléaire de Zaporijjia, pour faire porter le chapeau aux soldats russes. On voit mal les Russes bombarder les zones qu’ils contrôlent et détruire une centrale destinée à alimenter très prochainement la Crimée. Mais plus Zelensky va être aux abois, plus il va devenir dangereux.

https://www.cnews.fr/monde/2022-07-29/guerre-en-ukraine-moscou-accuse-kiev-davoir-bombarde-une-prison-et-tue-40

Tout le monde sait que l’armée ukrainienne utilise les civils comme boucliers humains, tout en accusant les Russes.

Tout le monde sait que cette armée est laminée et ne reprendra jamais le Donbass et la Crimée

Tout le monde sait que de nombreux laboratoires biologiques américains ont été saisis par les Russes. On attend qu’ils livrent leurs secrets. Ce que nos médias transformaient en fake news a été reconnu par les États-Unis. Une fois de plus, Poutine disait vrai et nos médias mentaient.

https://www.francesoir.fr/politique-monde/les-etats-unis-reconnaissent-avoir-finance-des-laboratoires-biologiques-en-ukraine

Tout le monde sait que Zelensky a légiféré pour autoriser, contre l’avis de son peuple, la vente de 30 % des terres arables ukrainiennes à des sociétés américaines.

Tout le monde sait que le fils Biden, Hunter, est lié aux oligarques ukrainiens et aux labos bactériologiques.

Depuis le 24 février 2022, tout, dans le camp ukrainien et occidental, absolument tout, n’a été qu’une suite ininterrompue de mensonges, de non-dits, de désinformation criminelle, pour voler au secours de l’Ukraine, dans le seul but de sauver des intérêts américains inavoués.

On observera que les médias se font plus discrets sur la guerre et que le saltimbanque de Kiev en a rabattu, conscient qu’il a été démasqué par de plus en plus d’observateurs lucides. Il sera bientôt seul face à son destin.

Zelensky va tenter de faire illusion encore quelque temps, niant les preuves accablante qui l’accusent. Il va pratiquer une fuite en avant pour reculer au maximum l’heure de vérité, quand il faudra rendre des comptes au peuple ukrainien et aux dizaines de milliers de familles qui auront payé le prix du sang pour une guerre qu’il pouvait éviter.

Dans toutes les défaites, il faut un coupable. Et comme Biden s’en lavera les mains  dès que les canons se seront tus, c’est le Churchill ukrainien qui portera le chapeau. Et je ne parierais pas un rouble sur son avenir.

Car si Zelensky est l’un des dirigeants les mieux protégés de la planète, je ne pense pas que la position dans laquelle il s’est enfermé soit une situation d’avenir. Pouvant venir de l’intérieur comme de l’extérieur, la menace est permanente. Ni la mafia ukrainienne, ni les Russes ne lui feront de cadeau à l’issue de la guerre, quand l’Ukraine sera exsangue.

Mais si l’Ukraine devra payer le prix fort, il n’en demeure pas moins que l’Europe en sortira un peu plus ruinée, par la faute de dirigeants ignares, trop stupides pour comprendre que si Poutine s’est lancé dans cette aventure, c’est parce qu’il sait posséder la meilleure armée du monde, à laquelle l’Otan n’osera jamais se frotter.

Jacques Guillemain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s